Décorer au naturel - j'ai testé la peinture à la chaux

La chaux pour une maison écologique


La chaux permet de peindre de manière écologique
Une chambre peinte à la chaux
Décorer une pièce sans avoir recours à des peintures industrielles nocives, c'est possible et ça peut même s'avérer économique.

En suivant les étapes, vous obtiendrez une peinture d'un aspect inégalé, en effet la peinture à la chaux garde un aspect naturel et une luminosité des couleurs que l'on ne retrouve pas dans les préparations vendues dans les magasins de bricolage.

Le badigeon de chaux est un bon réflecteur de lumière.

Par ailleurs, la peinture à la chaux présente bien d'autres avantages. Elle est micro-poreuse et laisse donc respirer les murs, ce qui permet d'éviter les problèmes d'humidité. Elle est également antibactérienne. Ses grains permettent aussi de masquer les imperfections des murs, les microfissures.

Qui plus, est, cette peinture est assez facile d'application si vous suivez bien les conseils, et il est facile de nettoyer la chaux fraîche avec une simple éponge.

Dans cet article, je vous détaille les étapes nécessaires à la réalisation de votre peinture écologique. L'application se fera en 2 à 3 couches minces.

Préambule

Avant de vous lancer dans la peinture, renseignez-vous sur la faisabilité du projet. Pour ce faire, questionnez-vous sur la nature de votre support. Celui-ci doit être brut, minéral, comme pour la pierre, la brique, le ciment; exempt de peinture, et non hydrofugé.
En effet, et c'est mon expérience qui parle, votre badigeon ne tiendra pas sur un support fermé, et inévitablement il farinera.
Mais..... c'est quoi un support fermé? C'est tout simplement un support non poreux et dans lequel l'eau ne pénètre pas, comme par exemple une peinture lessivable ou satinée. Dans le cas d'un support non absorbant, il vous faudra lessiver le mur pour l'attaquer (lessive St Marc par exemple) et/ou le poncer et si ce n'est pas suffisant appliquer une sous-couche d'accroche spéciale chaux (enseignes spécialisées en peinture).
Dans tous les cas, si vous avez un doute sur la nature de votre support, renseignez-vous et n'hésitez pas à faire un test sur une partie du mur.

La recette du badigeon de chaux


Les pigments pour colorer la chaux
Une palette de couleurs extraordinaire
  • 1 volume de chaux éteinte en poudre
  • 1 à 3 volumes d'eau
  • Fixateur
  • Résine acrylique ou vinylique (5% du poids de la chaux)
  • Ou sel d'alun (7 à 10% du poids de la chaux)
  • Ou caséine (entre 5 et 7% du poids de la chaux)
  • Pigment naturel (jusqu'à 25% du poids de la chaux)
  • Ou Oxyde (jusqu'à 15% du poids de la chaux)

Le matériel nécessaire


  • Une brosse large à badigeon, munie de poils en soie naturelle
  • Un pinceau pour les recoins
  • Une balance
  • Un fouet
  • Un pulvérisateur
  • Un pot pour la peinture, qui puisse fermer de préférence
  • Un seau pour le nettoyage
  • Une éponge

La veille des travaux

Préparez votre badigeon

Installez-vous dehors pour préparez votre mélange, et éviter ainsi le dépôt volatile de chaux dans votre intérieur. Éventuellement, lors de la manipulation de la chaux, munissez-vous d'un masque et de gants, voire de lunettes. Personnellement je me suis débrouillée sans.
Versez la chaux dans un pot puis ajoutez l’eau progressivement tout en mélangeant (j'utilise mon fouet de cuisine, mais un batteur de cuisine ou un mélangeur feront l'affaire).
Pour ma part, j'utilise pour la première couche au maximum 2 volumes d'eau, que je répartis entre la chaux, et les pigments.

Attention aux grumeaux avec les pigments
Bien diluer les pigments pour éviter les grumeaux
Ajoutez votre fixateur. Celui-ci a pour fonction à la fois de fixer les pigments mais aussi de favoriser une
meilleure prise de la chaux. Si vous utilisez du sel d’alun, pensez à le dissoudre préalablement dans un peu d’eau chaude (sur le feu) pour éviter de retrouver des grains dans le mélange, ce qui s’avérerait désagréable...
Fermez le pot et réserver jusqu'au lendemain.
A part, bien diluer les pigments dans un peu d'eau en mélangeant de préférence au fouet afin d'éviter la formation de petits grumeaux disgracieux.

Effet voulu ou erreur, ce pigment mal dilué marque le mur
Un pigment mal dilué provoque une traînée
En effet, ceux-ci pourraient provoquer l'apparition de "traînées" de pigment sur votre mur, comme sur la photo.
Respectez les dosages est important pour ne pas saturer le mélange. En effet, mettre davantage de pigments ne fonce pas la teinte, et aurait même pour conséquence un farinage en surface.
Refermez la boîte contenant le pigment dilué.

Laisser reposer le tout 24h afin de favoriser l'imprégnation.

Humidifiez votre mur

L'application d'un badigeon de chaux s'effectue de préférence au printemps ou à l'automne. En fait on évite de le réaliser par temps chaud et sec, car la chaux ne doit pas sécher trop rapidement. On travaille idéalement entre 10 et 18°C.

Humidifier le mur la veille favorisera une bonne carbonatation de la chaux,qui se fixera donc plus facilement au mur. Pour cela munissez-vous d'un simple pulvérisateur, et adaptez la pulvérisation en fonction des conditions atmosphériques.
Si vous n'humidifiez pas le mur, le support risque d'absorber l'eau du badigeon immédiatement, ce qui a pour conséquence de ne laisser à la surface d'une pellicule poudreuse, qui ne sera pas l'effet voulu je vous l'assure!!!
Qui plus est, préférez l'eau de source à l'eau du robinet car la chaux n'aime pas le chlore! Pour ma part, l'eau que j'utilise que ce soit dans la préparation du badigeon ou dans mon pulvérisateur n'est autre que l'eau de pluie.

Le jour 1

La couche préalable

Réservez les pigments dilués de côté. En effet, la première couche sera blanche, couleur naturelle de la chaux, ce qui permettra ensuite de donner plus de profondeur et d'intensité à votre badigeon.
Bien mélanger votre préparation de chaux . Cette opération sera à renouveler régulièrement au cours de l'application car la chaux retombe régulièrement au fond du pot.

La préparation

Humidifiez votre mur à l'aide du pulvérisateur, puis appliquez le badigeon à la brosse à badigeon en faisant des 8, des croix. A vous de trouver votre mouvement, celui avec lequel vous serez à l'aise. Le tout c'est que ce soit la même personne qui travaille les différents pans de mur, dans un souci d'homogénéité. Certains diront que plus c'est brouillon, mieux c'est.

Les précautions

On évitera de travailler dans les courants d'air, de même qu'on évitera les rayons directs du soleil, tout cela encore une fois pour permettre une bonne carbonatation de la chaux. Cela passe par une prise et un séchage "lent", la prise se faisant au contact du gaz carbonique contenu dans l'air.
Pour la première couche, on couvre la totalité de la surface, et on laisse sécher jusqu'au lendemain.
Au moment de l'application, le badigeon semble translucide et laisse apparaître la teinte de la couleur sous-jacente. Cela paraît déconcertant au début mais il ne faut pas s'en inquiéter car le badigeon va s'opacifier en séchant. Vous verrez d'ailleurs que le badigeon laisse apparaître la teinte antérieure à chaque fois que vous pulvérisez, mais retrouve son opacité en séchant.
Au fur et à mesure de votre avancée, passez un coup d'éponge au sol en cas d'éclaboussures.

Voilà, vous avez effectué la première couche. Votre mur est blanc.

Préparation de la peinture

Si vous êtes arrivé au bout de votre mélange, préparez un nouveau badigeon pour la seconde couche auquel vous pouvez cette fois-ci ajouter le pigment dilué.La teinte obtenue ne correspond pas à ce moment-là à la teinte finale car en séchant elle va s'éclaircir. Pour connaître la teinte finale, vous pouvez faire des essais préalablement sur des morceaux de carton en séchant la peinture au sèche-cheveux, ou directement sur un bloc de béton cellulaire. Ce support est tellement absorbant qu'il laissera apparaître la teinte finale en quelques minutes.
Vous pouvez aussi ajouter une partie du 3ème volume d'eau dans votre préparation. En effet, plus on avance dans les couches, plus celles-ci doivent être "liquides" pour favoriser l'effet de profondeur et de transparence.

Le jour 2

Les couches

Vous pouvez réaliser votre 2ème, puis troisième couche une fois la première sèche, en ayant d'abord pris soin de bien mélanger votre badigeon.
On diluera plus grandement les couches supérieures pour obtenir des effets de transparence. Plus on donne de couches, plus on apporte du relief au mur au niveau du rendu visuel, et donc de la profondeur.
Si on observe au cours de l'application une zone avec un petit manque entre deux coups de brosse, on ne revient pas en arrière. On laisse sécher et on corrige l'imperfection à la couche suivante. A défaut, votre passage serait visible et disgracieux.

Le séchage

On laisse sécher 6 à 12 h, un temps de séchage plus court donnerait un résultat moins nuancé.
Toutefois le badigeon ne sera pas totalement fixé avant un bon mois.
On peut appliquer un imperméabilisant, d'autres utilisent de l'huile de lin. J'ai laissé ma peinture brute, ce qui permettra de la renouveler plus facilement, et de conserver l'aspect mat et le toucher sain et naturel de la chaux.
Conservation. Tant que le mélange est recouvert d'eau en surface, il se conserve plusieurs mois à l'abri du gel.

Ne manquez pas nos meilleures astuces pour réussir à coup sûr votre peinture à la chaux grâce à notre article Peindre à la chaux - Les meilleures astuces



Aucun commentaire

Une idée, une remarque? Merci de nous faire part de votre commentaire. Toutes les contributions sont les bienvenues.

Fourni par Blogger.