Réaliser soi-même un paillage au jardin

Marre de passer votre temps accroupi pour désherber vos massifs? Le poisson rouge de votre bassin n'a pas survécu à votre dernier traitement chimique de désherbant miracle? Le paillage peut venir à votre secours. Mais de quoi s'agit-il exactement?


Qu'est-ce que le paillage ?

Le paillage consiste à étaler sur le terre nue, autour de vos plantations, des déchets végétaux broyés ou taillés finement. 

Contrairement au BRF, le paillage n'est pas un produit frais. Le BRF nécessite de broyer des végétaux qui viennent d'être taillés. Pour le paillage, peu importe les végétaux utilisés, ce qui est important est de recouvrir le sol avec un composant naturel et compostable.

 A droite sur la photo, la terre nue qu'il faut désherber régulièrement. Elle est tassée et très dure à retourner. A gauche, le paillage en place aère la terre et nourrit les plantes.




Comment réaliser soi-même un paillage?




Tous les éléments nécessaires pour réaliser un bon paillage sont en votre possession. Petits branchages secs, sciure de bois, feuilles mortes, plants de légumes arrachés, tonte, écorces de bois, vous pouvez tout mettre. A condition de bien mélanger tous les éléments et éviter par exemple la trop forte montée en température (gazon frais), l'acidification (pin), etc.

On peut utiliser un petit broyeur de jardin ou une débroussailleuse à lame (couteau broyeur) afin de réduire le tas de végétaux présents. Vous pouvez également vous contenter de tailler vos déchets au sécateur et de les réduire (sécateur ou cisaille). Ou bien encore profiter du passage dans votre voisinage d'un jardinier élagueur qui, muni d'un broyeur, sera ravi de se débarrasser de son encombrant chargement. Cette dernière solution apporte le meilleur paillis, plus fin et facilement décomposable.


Les avantages du paillage



Sur l'environnement - Le premier avantage du paillage est bien entendu pour l'environnement : les volumes de végétaux incinérés chaque année sont considérables, ce qui représente une perte de ressource (lors de l'incinération, la perte d'éléments nutritifs est proche de 100%).

Sur la consommation d'eau - Le paillis permet en été d'éviter l'évaporation de l'humidité présente en surface.

Sur la pollution - Cela permet également de réduire les quantités de nitrates présentes dans le sol en lui apportant des éléments assimilables par les végétaux. 

Sur la vie dans le sol - Moins d'herbicides ou de produits chimiques, c'est moins de pollution. Mais le paillis attire aussi les insectes et permet de recréer une vie dans le sol. Il sera alors mieux aéré, et la décomposition des matières végétales sera accéléré.




Que devient le paillage

Le paillage, et c'est là son principal atout, est biodégradable. 20 cm d'épaisseur en début de saison se transformeront en une fine couche six mois plus tard. Le reste est digéré par les composteurs (les lombrics notamment). L'humus ainsi généré est très bénéfique pour vos plantes et pour le sol qui s'en trouve ainsi aéré. Il faudra alors "recharger" en paillis votre massif régulièrement, ce qui vous évitera autant d'allers-retours à la déchetterie...










Aucun commentaire

Une idée, une remarque? Merci de nous faire part de votre commentaire. Toutes les contributions sont les bienvenues.

Fourni par Blogger.